Dossier Huiles Végétales

Hello to all ! Sur Instagram, vous m’avez beaucoup demandé de faire des dossiers sur les huiles essentielles et sur les huiles végétales… mais ce sont des dossiers extrêmement chronophages. Utilisant beaucoup plus d’HV que d’HE, j’ai choisi de faire ce dossier en premier. Je te propose de faire le point sur les huiles végétales (propriétés, oxydation, comédogénicité…). Petit conseil, prenez un thé car c’est long !

Les huiles végétales, qu’est ce que c’est ?

Les huiles végétales, aussi connues sont le nom d’HV, sont issues de plantes oléagineuses. Il y a 4 procédés d’extraction recensés : par presse hydraulique, par presse mécanique (celle utilisée pour les huiles vierges de première pression à froid), par extraction au solvant (celle utilisée pour les huiles raffinées) et par centrifugation. Il est difficile de savoir combien il existe d’HV en tout mais je pense que ça tourne autour de la centaine. Elles sont très utilisées en cosmétique maison. Démaquillants, crèmes, sérums, shampooings… Il est possible d’inclure des huiles végétales dans la quasi-totalité des préparations cosmétiques.

N’oubliez pas qu’il faut déterminer son type de peau au préalable… Nombreuses sont celles qui pensent connaître leur peau et qui finalement se trompent sur toute la ligne. Par exemple, je pensais avoir la peau grasse il y a quelques années. Après diagnostic, j’ai appris que j’avais finalement la peau mixte. Il est très important de connaître votre type de peau car c’est lui qui va déterminer vos choix en termes de routine de soins.

Le blabla c’est fini, voyons maintenant les propriétés de chaque HV. Cette liste pourra être actualisée régulièrement. Pour chercher les propriétés de l’huile qui vous intéresse, vous pouvez faire un Ctrl+F depuis un ordinateur.

Pour les peaux sèches

L’huile d’avocat
L’huile de germes de blé
L’huile d’amande douce
L’huile de macadamia

Pour les peaux mixtes à imperfections

L’huile de pépins de raisin
L’huile d’argan
L’huile de jojoba
L’huile de noisette
L’huile de nigelle
L’huile de neem

Pour les peaux grasses à tendance acnéique

L’huile de jojoba
Le macérât huileux de carotte
L’huile de noisette
L’huile de dattier du désert

Pour les peaux sensibles

Le macérât huileux de calendula
L’huile d’amande douce
L’huile de noisette
L’huile de cameline
L’huile de touloucouna
L’huile de chaulmoogra
L’huile de macadamia

Pour les peaux matures

L’huile de rose musquée
L’huile de bourrache
L’huile de noyaux d’abricot
L’huile d’argan
L’huile d’onagre
L’huile d’olive

Pour les peaux ternes

Le macérât huileux de carottes
L’huile de noyaux d’abricot
L’huile de coco
L’huile de buriti
L’huile d’argousier

N’oubliez pas que chaque peau est différente. Une huile qui convient à votre copine ayant un type de peau similaire au votre ne vous conviendra pas forcément. Parmi les huiles végétales présentes dans la liste qui vous intéresse, essayez-en plusieurs. Aussi, la peau se régénère tous les 28 jours environ, il faut donc être patient. C’est tout à fait normal si vous ne voyez pas de résultats immédiatement. En revanche si vous faites une réaction immédiate à une des huiles, arrêtez de l’utiliser.

La comédogénicité des huiles végétales

Plus une huile végétale possède un indice de comédogénicité élevé et plus elle est susceptible d’obstruer les pores. L’indice de comédogénicité varie de 0 à 5 (de 0 non comédogène à 5 très comédogène). Une huile comédogène peut être à l’origine de points noirs, de microkystes et même de poussées d’acné.

Je vous vois déjà venir alors j’anticipe… Une huile comédogène peut tout de même être utilisée sur le visage. Il faut juste éviter les huiles fortement comédogènes (indices 3, 4 et 5) si vous avez une peau à imperfections ou une peau acnéique ;). Encore une fois, le meilleur moyen de savoir est d’essayer ! Pour ma part, j’ai une peau mixte à imperfections et je peux utiliser l’Huile de Neem et l’Huile de Nigelle qui ont un indice de comédogénicité de 1.

Les huiles comédogènes (indices 3 et 4) :

L’huile de coco
Le macérât huileux de carotte
L’huile de coton
L’huile de rose musquée
L’huile de noyaux de pêche
L’huile de lin

Les huiles très comédogènes (indice 5) :

◆  L’huile de germes de blé

L’oxydation des huiles végétales

Certaines HV sont plus sensibles à l’oxydation que d’autres. Cela signifie qu’il y a une potentielle dégradation des acides gras qui composent l’huile. Cette dégradation peut altérer la qualité des huiles végétales. De ce fait, il est vivement conseillé d’ajouter de la vitamine E au flacon et/ou de les conserver au réfrigérateur.

Voici les HV très sensibles :

Cameline
Carthame
Cassis
Chanvre
Framboise
Kukui
Onagre
Périlla
Rose musquée

Voici les HV sensibles :

Bourrache
◆  Concombre
Coton
Figuier de Barbarie
Fruits de la passion
Gardenia
Germes de blé
Melon du Kalahari
Nigelle
Pépins de raisin
Tomate
Tournesol

Celles qui ne sont pas présentes dans la liste n’ont pas besoin d’être conservées au frigo ni de se voir ajouter de la vitamine E. Pour ma part, je mets les huiles très sensibles au frigo avec ajout de vitamine E. Je laisse les huiles sensibles dans la salle de bains avec ajout de vitamine E.

Les macérâts huileux

Le macérât huileux est obtenu à partir d’une plante qui, n’étant pas de type oléagineux, ne peut pas fournir d’huile végétale. Afin de profiter des bienfaits de la plante, les producteurs ont trouvé une alternative intéressante : la macération. La partie de la plante est plongée dans une huile neutre (en général olive ou tournesol) et placée à la lumière. Quand la macération est terminée, l’huile neutre est gorgée des bienfaits de la plante non oléagineuse. On obtient alors un macérât huileux !

Pour débuter

Ce qui peut faire peur en cosmétique maison, c’est le nombre d’ingrédients qu’il faut pour réaliser une recette. Je vous rassure tout de suite, tout n’est pas indispensable. Sur le blog, je m’efforce de vous proposer des recettes les plus complètes possibles, qui répondent au maximum de problématiques. Je précise toujours quels ingrédients sont facultatifs et comment répercuter la dose enlevée sur la préparation. Il y a aussi beaucoup d’éléments que vous pouvez remplacer par d’autres. Par exemple, si vous souhaitez faire un shampooing solide et qu’il est mentionné 50g d’huile de jojoba et 50g d’huile d’argan, vous pouvez mettre 100g d’une seule huile végétale. Cela vaut aussi pour les poudres et les hydrolats. Les recettes sont toujours pensées pour obtenir un maximum d’efficacité, mais il y a toujours des alternatives.

J’essaie moi-même de me procurer le minimum d’ingrédients pour le maximum d’utilisations, on parlera de ça en fin d’article. 🙂

Celles que j’utilise

Mes huiles préférées sont l’huile de Noisette, l’huile de Nigelle (cumin noir), l’huile de Jojoba et l’huile de Neem pour le visage. Pour les cheveux, j’utilise majoritairement l’huile de Jojoba également ainsi que l’huile d’Avocat. Je n’aime pas me retrouver avec un stock de 150 produits à la maison alors je fais en sorte de me procurer des huiles végétales “polyvalentes”, c’est à dire que je peux utiliser pour un maximum de choses.

Vous utilisez des huiles végétales ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ♡

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *